Copyright 2019 - Custom text here

Neuvic en 1810...

Le calendrier de 1810 contient quelques rares informations sur la commune de Neuvic.

La population est de 1999 habitants (415 984 pour la Dordogne, sans compter les 8129 militaires aux armées).

Plus des trois quarts des habitants travaillent la terre. Parmi les autres professions, les actes d'état-civil permettent de noter :

  • des tailleurs d'habits (Douard, Lavignac, Dupuy...)
  • des tanneurs (Granger, Faure...)
  • des tisserands ( Degain, Penaud, Pervieux...
  • des menuisiers ou charpentiers (Alicot, Ronteix, Frachet, Chateau...)
  • un couvreur (Cluseau)
  • des cordonniers (Seyrat, Magne...)
  • des forgerons (Seyrat, Privat...)
  • un cabaretier (Beneix)
  • un boucher (Micoine)
  • un officier de santé (Faure)
  • un artiste vétérinaire (Decoly)
  • des meuniers (Gayou à Villeverneix, Deffarges à Neuvic, Chastanet à la Veyssière, Bordier au moulin du Pont, Lavignac aux Cinq Ponts)

Le maire est Arnaud Reymondie, notaire, originaire d'Angunand avec Louis Deffarges comme adjoint.

Le juge de paix est Savy, assisté de Reymondie et de Bernard Bleynie.

On dénombre 6 notaires dans le canton : Deffarges, Reymondie, Sandilhon, Laronze, Cluseau-Lanauve et Lacour.

Le curé de Neuvic est Jacques Faure.

La route de Périgueux à Bergerac, par Bordas et le Pont St Mamet, est sur le point d'être terminée, elle remplacera l'ancienne qui passait par Villamblard. Le pont de Bergerac, détruit depuis 1783 est en projet. Il est reconnu indispensable sur la route impériale Paris-Barèges.

f t g m